Tous nos services sont gratuits et confidentiels

Contactez-nous en tout temps au 418‑276‑3965

Fais le test

Suis-je victime de violence conjugale ?


Suis-je victime?

La violence conjugale

La violence conjugale

La violence conjugale, c'est quoi au juste?

La violence conjugale est un moyen de contrôle exercé envers sa ou son partenaire.

Elle permet à l’agresseur d’obtenir un gain (causes de la violence) sans égard aux droits et besoins de sa victime.  

Ses manifestations possibles (formes de violence) vont généralement en s’aggravant, allant de paroles et gestes plus subtils, aux voies de fait graves et même à l’homicide.

Ce n’est pas un événement isolé, mais bien une suite d’événements et de petits gestes répétés quotidiennement qui s’inscrivent dans le cycle de la violence. 

Ses conséquences se répercutent au niveau physique, psychologique, familial et social sur les personnes qui en sont victimes. 

Article

FAQ

  • Est-ce que je pourrai continuer à travailler et voir mes amies si je vais demeurer à la Maison Halte Secours? (FAQ)

    Lire la suite...

Mythes

  • L’homicide conjugal est un drame passionnel, un acte de désespoir, un geste d’amour. C’est un acte isolé et désespéré. (Voir les mythes)

    Lire la suite...

Violence conjugale ou chicane de couple ?

Il peut parfois sembler difficile de faire la différence entre une chicane de couple et la violence conjugale. (Fais le test)

Dans une chicane de couple, le conflit peut se produire à propos de buts, de besoins ou d’attentes différentes.  Les deux parties s’expriment et négocient dans un rapport égalitaire, pour le mieux de la situation et non pour satisfaire le pouvoir de l’un sur l’autre.

La violence conjugale est un problème d’ordre social

Plusieurs actes violents commis dans un contexte conjugal sont des infractions inscrites aux Code criminel.

Les accusations criminelles en contexte de violence conjugale peuvent comprendre :

  • Le harcèlement criminel

    Appeler, texter ou traquer en personne ou virtuellement, de façon incessante et répétée, Suivre ou épier, etc.

  • L’utilisation non-autorisée d’un ordinateur

    Installer un logiciel pour traquer la victime sur son ordinateur ou pour intercepter ses communications , activer la géolocalisation sur son cellulaire à l’insu de la victime pour la suivre en temps réel, etc.

  • La profération de menaces

    Menacer de causer la mort ou des lésions corporelles, menacer de brûler, de détruire ou d’endommager des biens, menacer de tuer, d’empoisonner ou de blesser un animal de compagnie, etc.

  • Le partage d’images intimes

    Publier, partager ou vendre des images intimes sans le consentement de la personne qui figure sur l’image, si la victime a moins de 18 ans, cela constitue de la production / possession ou distribution de pornographie juvénile et ce, peu importe le consentement de la victime.

  • Les agressions sexuelles

    Toucher des parties intimes sans consentement, forcer à avoir un rapport sexuel, initier un rapport sexuel lorsque la victime n'est pas en mesure de donner son consentement (quand elle dort par exemple), poursuivre une activité sexuelle alors que la victime retire son consentement, retirer un préservatif sans consentement, filmer ou photographier la victime dans un contexte sexuel sans son consentement, envoyer des photos de ses parties intimes sans consentement, etc.

  • Les voies de fait

    Cracher, mordre, frapper, pincer, pousser, retenir, serrer les bras ou tirer les cheveux. Administrer une drogue, un médicament ou une substance potentiellement dangereuse à l’insu de la victime, frapper avec un objet, infliger des lésions corporelles ou étrangler, etc.

  • La traite des personnes

    Prétexter une relation amoureuse pour exploiter la victime, à des fins sexuelles ou de travail forcé, forcer à se prostituer ou à participer à de la pornographie, vendre les services sexuels de la victime à d’autres personnes, etc.

  • Le vol, la fraude et l’extorsion

    Voler des biens ou de l’argent, mentir pour obtenir un prêt ou un don d’argent, soutirer de l’argent en la menaçant de représailles si elle ne se conforme pas aux demandes, en menaçant de publier des images intimes (sextorsion) ou de révéler des informations sensibles ou compromettantes par exemple, etc.

  • La falsification de documents et le vol d’identité

    Imiter la signature, se faire passer pour la victime sur les réseaux sociaux, accéder aux comptes personnels sans consentement (courriel, fournisseurs, banque, réseaux sociaux, etc.), vendre les informations personnelles de la victime ,etc.

  • L'enlèvement et la séquestration

    Empêcher de quitter une pièce, un véhicule, un domicile où la victime ne souhaite pas être, refuser de ramener un enfant à la fin d’un droit d’accès, avec l’intention de priver l’autre parent de cet enfant; etc.

  • Les méfaits

    Briser ou abîmer quelque chose qui appartient à la victime, crever les pneus, faire un trou dans un mur, déchirer des vêtements, briser des objets, brûler des photos, etc.

  • Les méfaits publics

    Mentir à un policier dans le but de faire accuser la victime d’un acte criminel, faire une fausse déclaration à la Cour; etc.

  • La violation d’une ordonnance judiciaire

    Refuser de ramener un enfant à la fin d’un droit d’accès, se présenter au domicile de la victime, la contacter malgré une ordonnance lui interdisant de le faire, etc.

  • Les tentatives de meurtre, les meurtres



Trouver de l'aide

Les intervenantes de la Maison Halte Secours sont là pour toi.

Ici, toi et tes enfants serez les bienvenus. 

Tu seras écoutée, crue et respectée dans tes choix. Tu seras en sécurité et à l’abri.

 
Pour offrir une meilleure expérience, nous utilisons des technologies telles que les cookies pour stocker et/ou accéder aux informations des appareils. Le fait de consentir à ces technologies nous permettra de traiter des données telles que le comportement de navigation ou les ID uniques sur ce site. Le fait de ne pas consentir ou de retirer son consentement peut avoir un effet négatif sur certaines caractéristiques et fonctions.